Matin d’Octobre. Château de Villandry, Loire Valley, France.

C’est l’heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain.
À travers la brume automnale 
Tombent les feuilles du jardin.

Leur chute est lente. On peut les suivre
Du regard en reconnaissant
Le chêne à sa feuille de cuivre,
L’érable à sa feuille de sang.

Les dernières, les plus rouillées,
Tombent des branches dépouillées :
Mais ce n’est pas l’hiver encor.

Une blonde lumière arrose
La nature, et, dans l’air tout rose,
On croirait qu’il neige de l’or.

Château-de-Villandry-08Château-de-Villandry-156Château-de-Villandry-11Château-de-Villandry-36Château-de-Villandry-37Château-de-Villandry-40Château-de-Villandry-64Château-de-Villandry-47Château-de-Villandry-48Château-de-Villandry-69Château-de-Villandry-46Château-de-Villandry-43Château-de-Villandry-51Château-de-Villandry-42Château-de-Villandry-85Château-de-Villandry-57Château-de-Villandry-126Château-de-Villandry-14Château-de-Villandry-16Château-de-Villandry-25Château-de-Villandry-27Château-de-Villandry-31Château-de-Villandry-134Château-de-Villandry-118Château-de-Villandry-99Château-de-Villandry-100Château-de-Villandry-102Château-de-Villandry-75Château-de-Villandry-04